Comment ouvrir une boutique de cigarettes électroniques ?

Vous souhaitez ouvrir une boutique de cigarettes électroniques afin de répondre aux besoins des vapoteurs ? Pour y arriver, il n’y a pas de raccourci. Comme pour tout projet commercial bien fait, il vous faudra passer par un certain nombre d’étapes. Voici les éléments nécessaires pour ouvrir votre magasin.

Connaître le secteur de la cigarette électronique et les réglementations qui l’encadrent

Un projet commercial a plus de chance de réussir lorsqu’on s’intéresse tôt à son fonctionnement et à sa situation sur le point juridique. Les premières questions que vous devez vous poser sont les suivantes : quelle est la source des commerciaux qui sont déjà présents sur le marché ? Qui sont les personnes qui seront intéressées par les produits ? Que dit la loi au sujet de la vente ? Pour une boutique de vente de cigarettes électroniques, les vendeurs se fournissent généralement chez un grossiste en cigarettes électroniques. Les consommateurs sont nombreux, alors la question de la demande est plutôt facile à résoudre.

Pour ce qui est de la réglementation, les choses sont un peu plus complexes. La cigarette électronique étant liée au tabagisme, trois points importants sont à prendre en compte :

  • l’interdiction de vendre aux mineurs : la vente de cigarettes électroniques, de vapoteuse, d’e-liquide ou autre matériel de vaporisation est interdite aux mineurs, au risque de subir de lourdes sanctions ;
  • l’interdiction de faire de la publicité sur les produits de vapotage : pas de publicité à la télévision, ni à la radio, ni à travers des affichages ou des flyers. Toutefois, les magasins peuvent exposer des produits en vitrine dans le but d’y indiquer les prix ;
  • ne pas vendre n’importe quel liquide pour cigarette électronique : cette règle concerne aussi bien la production du liquide que le packaging. Il est recommandé de commercialiser les produits qui respectent la norme AFNOR.

Étudier le marché

Cette étape comprend trois volets : l’étude de la demande, l’étude de l’offre couvrant cette demande et l’étude de la concurrence. Du côté de la demande, analysez ce que les vapoteurs ont l’habitude de consommer, les matériaux ou les marques les plus en vogue. Pour ce qui est de l’offre, cherchez à savoir ce qui est proposé. Si une marque est particulièrement appréciée des consommateurs, mais que peu de vendeurs en proposent, ce sera le moment de vous positionner là-dessus. En ce qui concerne la concurrence, renseignez-vous sur son fonctionnement, son chiffre de vente, ou encore sur la tendance des offres promotionnelles proposées. L’objectif est de savoir ce qui fait le profil d’un magasin qui écoule bien ses produits. Collectez donc le plus d’informations que vous pouvez. Une bonne analyse du marché vous permet de relever trois défis relatifs à votre futur business : d’abord définir les profils de vos clients et déterminer ensuite l’offre que vous avez l’intention de proposer, et surtout, comment la proposer.

Choisir d’opter pour une franchise ou non

Une fois que vous avez défini les points essentiels nécessaires au fonctionnement de votre boutique, il ne vous reste qu’à l’ouvrir. Vous avez deux choix : travailler en indépendant ou rejoindre une franchise. En travaillant en indépendant, vous serez autonome et vous aurez plus de liberté. Les décisions concernant le choix des marques et des quantités émaneront entièrement de vous-même. Toutefois, il vous faudra avoir les ressources techniques et financières nécessaires afin de disposer de matériels destinés à la vente. Opter pour une franchise vous permettra de bénéficier d’un accompagnement, notamment dans le choix des produits. Pour les débutants qui ne maîtrisent pas encore l’univers de la vente des e-cigarettes et accessoires, c’est le moyen de pallier cette insuffisance. Naturellement, vos actions restent encadrées et vous jouissez de plus ou moins de liberté en fonction de votre contrat.

Trouver le lieu parfait pour ouvrir son magasin

La localisation géographique de votre magasin est très importante. Elle déterminera sa visibilité et le flux de clients. Un magasin doit être facilement accessible aux personnes qui sont intéressées par ce qui s’y vend. Les positions les plus stratégiques restent les zones avec une forte affluence. Pensez aussi à rendre votre boutique accessible à tout le monde, en particulier les personnes avec un handicap. À l’intérieur de votre magasin, privilégiez le confort, développez la communication et respectez les règles prescrites par les lois.

Avoir un site internet en plus de son magasin physique

Aujourd’hui, il n’y a aucun doute sur le fait que la communication à travers internet affecte significativement et de façon positive les ventes. En effet, la vente en ligne peut représenter 25 % à 50 % du chiffre d’affaires. Si vos services sont formidables et appréciés, ce sera l’occasion d’atteindre des clients qui habitent loin de votre boutique. Un site favorise la visibilité et permet à de nouvelles personnes de connaitre votre existence. C’est le moyen de faire la promotion de vos produits sans avoir à faire illégalement de la publicité.