Arrêt du tabac : les substituts nicotiniques constituent une aide efficace

Réussir à se débarrasser de sa dépendance au tabac est un vrai défi. Nombreux sont ceux qui ont déjà réussi, mais il y a également ceux qui n’y parviennent pas. Le souci, c’est qu’au début, tout semble plus simple. Mais, avec le temps, lorsque l’envie de replonger  est si intense, il est plus difficile de se remettre. Heureusement, les experts proposent diverses solutions qui aident les fumeurs à limiter leur envie. Il y a par exemple l’utilisation des applications ou bien l’assistance d’un coach personnel. Depuis quelques années, la prise de certains substituts nicotiniques  est également un moyen mis sur le marché pour arrêter de fumer. Il y a les patchs, les gommes, les médicaments ainsi même que les inhalateurs. Il s’agit  de moyens efficaces pour augmenter vos chances de faire correctement votre sevrage tabagique. Ces substituts aident en réalité à absorber la nicotine sans que cela soit néfaste pour la santé. Cela évite aussi de prendre du goudron, des produits toxiques ainsi que du monoxyde de carbone, qui sont indispensables dans les cigarettes classiques. Malgré le fait que cela n’ait pas encore été  scientifiquement prouvé, cette alternative semble être fiable. Quels sont les différents substituts nicotiniques les plus utilisés et les plus pratiqués du moment ?

L’utilisation des timbres ou des patchs

Le patch, connu également comme le timbre de nicotine est de plus en plus apprécié. Son utilisation est assez simple. Il suffit d’appliquer le substitut nicotinique sur la peau. Ce dernier va diffuser de la nicotine dans l’organisme. Le plus souvent, la durée est entre 16 heures à 24 heures. Cependant, il faut s’assurer que le patch soit collé sur une peau sèche et sans aucun poil. Cependant, assurez-vous de choisir un emplacement différent tous les jours. Sachez que si l’envie vous presse, vous avez la possibilité de fumer. Pour cela, vous n’êtes pas obligé d’enlever le patch, car cela ne change rien puisque le patch continue de diffuser de la nicotine dans votre organisme durant 2 heures après que vous l’ayez enlevé. Sachez qu’en ce moment, l’achat du patch est remboursé par la sécurité sociale dans divers pays.

Comme avantage, le patch fournit lentement de la nicotine sur votre corps. Et cette fois, c’est pour un long moment. Vous pouvez mettre du patch sur votre peau et en profiter durant une journée entière. L’utilisation de ce substitut vous permet également de soulager l’irritabilité, l’envie de faire des grignotages, l’envie de fumer à nouveau, ou même pleins d’autres désagréments que vous pourriez subir durant votre sevrage tabagisme. Lorsque vous portez du patch, sachez que cela ne vous empêche pas de consommer d’autres substituts nicotiniques en même temps. Malgré cela, notons que porter du patch comporte toujours quelques effets indésirables. Le plus souvent, le patch peut créer des rougeurs ainsi  que des démangeaisons sur la zone où il est collé. Ils peuvent être  intenses  au début de votre traitement, mais, avec le temps, ils diminuent. De même, certaines personnes peuvent ressentir des maux de tête par son usage.

La pratique des gommes à mâcher

Durant votre enfance, vous avez certainement été  fan des gommes à mâcher. Sachez qu’aujourd’hui, les gommes peuvent être utilisées comme substituts nicotiniques. Cependant, si vous décidez de vous tourner vers cette stratégie, vous devez mâcher intensément et surtout lentement durant 20 minutes environ. Concernant cela, vous n’avez qu’à faire des petites pauses de temps en temps. Sachez que cette fois, la nicotine sera diffusée directement par la muqueuse de votre bouche. C’est pour cette raison même qu’elle agit rapidement. Seulement en 10 minutes, vous pourrez déjà avoir l’assurance de la présence de la nicotine dans votre organisme. Selon les avis et les conseils des spécialistes, il est mieux de prendre des gommes d’une manière régulière durant une journée. Mais vous pouvez aussi décider de n’en prendre que lorsque votre envie est assez forte.

Le premier avantage d’opter pour la consommation des gommes, c’est que cela soulage rapidement les désagréments que vous pourriez ressentir lorsque vous arrêtez de fumer. C’est également une solution efficace afin d’éviter la prise de poids juste après l’arrêt du tabac.

La prise des comprimées à sucer

Aujourd’hui, la prise des comprimés et des pastilles est également une bonne idée. Le principe de fonctionnement est pareil à celui des gommes. Seulement, cette fois-ci, il n’y a pas d’inconvénients liés à la mastication. Comme les autres substituts nicotiniques,  les comprimés à sucer aident aussi à soulager les symptômes d’un manque ainsi  que des envies de fumer de nouveau, et cela, grâce à l’absorption lente de la nicotine. Sachez que les comprimés existent aussi en plusieurs formes. Il y a ceux qui sont plus gros et ceux qui sont plus petits. Le choix dépend de vos habitudes ainsi que de vos besoins. Si vous en avez besoin pour soulager des besoins urgents, sachez qu’il est préférable d’opter pour les petits comprimés.

Tout comme avec les autres substituts nicotiniques, sachez qu’avec les comprimés, la plupart des patients connaissent quelques effets indésirables. Seulement, avec ce type de substitut, ces effets sont plus légers et disparaissent facilement. Ils  sont plus tolérables et se font rares avec le temps. Si vous optez pour cette solution, vous devez  éviter la prise de café ou bien de jus de fruits. Ce sont des substances qui peuvent diminuer leur efficacité.

L’inhalation : une solution pratique

L’inhalation est également une solution fiable. Dès que vous entendez le mot « inhaleur », vous avez certainement en tête la cigarette en plastique. Lorsque vous aspirez l’air pendant l’utilisation d’un inhaleur, des petites gouttes de nicotine se déposent sur votre muqueuse buccale. Cette technique est employée par les fumeurs qui ont du mal à se débarrasser de leur dépendance. L’avantage de cette alternative, c’est qu’elle vous aide à arrêter de fumer, mais, en même temps, vous pouvez conserver le geste d’utiliser de la cigarette. Le seul souci, c’est que la plupart des patients peuvent avoir des toux ou/et des irritations de la bouche tout a début de leur traitement. Soyez rassuré, cela peut s’atténuer avec le temps.

Vous avez également le droit de vapoter. Tout le monde le sait, la cigarette électronique est une solution fiable pour l’arrêt du tabac chez de nombreuses personnes. En réalité, avec celle-ci, vous allez vapoter de la nicotine, mais d’une faible quantité. Sur votre cigarette, il n’y a aucune substance toxique. L’e-cigarette est le plus souvent composé par de la glycérine végétale ainsi que du propylène glycol.

D’autres solutions fiables

Il existe encore d’autres alternatives qui vous permettent d’arrêter de fumer. Il y a par exemple la varénicline. Il s’agit d’une petite molécule qui a la capacité de se lier à des récepteurs nicotiniques dans le cerveau. Elle est considérée comme un médicament. Toutefois, il y a toujours des effets indésirables comme les troubles dépressifs. C’est pour cette raison que ce médicament est uniquement utilisable sous la prescription d’un médecin. De plus, les personnes qui ont moins de 18 ans ne peuvent pas en prendre.

Un autre traitement de la dépendance au tabac, c’est aussi le zyban.  Les avantages d’opter pour ce médicament sont nombreux. Cela vous aide à arrêter de fumer d’une manière plus rapide. Par ailleurs, c’est une solution qui vous permet aussi de limiter la prise de poids.