Comment la nanoémulsion affecte-t-elle le CBD ?

Aujourd’hui, les nanotechnologies vont changer la donne avec des performances plus élevées. Découvrez le nouvel univers des nanoémulsions de CBD. L’administration du CBD et les effets du produit sont probablement une bataille de biodisponibilité, c’est-à-dire de la quantité de substance qui s’ouvre aux cellules cibles. Plus une partie est biodisponible, moins l’impact attendu est important. Une portion intraveineuse est considérée comme biodisponible parce qu’elle entre légitimement dans le système circulatoire dans une structure liquide. La biodisponibilité est un facteur fondamental dans l’utilisation du cannabis et du CBD. La meilleure approche pour améliorer la viabilité du CBD (ou du THC) sans en prendre davantage consiste à améliorer la biodisponibilité. Selon une étude sur les effets du produit à base d’huile, tels que les huiles et les crèmes de CBD destinées à l’ingestion ou à un usage topique, ces éléments provenant du chanvre ont généralement une faible biodisponibilité étant donné que la particule de CBD est hydrophobe. Les cannabinoïdes sont des substances résineuses qui ne se mélangent pas à l’eau, qui est inévitablement le principal composant de notre corps.

Améliorer l’efficacité du CBD avec la nanoémulsion

Pour échapper à la protection normale des cannabinoïdes contre l’absorption dans le système circulatoire, de nouvelles avancées pourraient maintenant séparer les substances lisses en petites particules qui sont ensuite émulsifiées pour former une structure stable.

Cette avancée a rendu concevable la conversion des huiles de CBD en structures plus adaptées à l’eau, ce qui a permis d’accroître leur biodisponibilité. Aujourd’hui, l’innovation en matière de nanoémulsion permet aux entreprises d’offrir des huiles de CBD et THC presque soluble dans l’eau.

Qu’est-ce que la nanoémulsion ?

Les émulsions huile dans l’eau sont des mélanges dans lesquels l’eau est le stade constant et l’huile le stade d’épandage. Ces derniers sont régulièrement équilibrés par au moins un émulsifiant, également appelé tensioactif. Ces agents de surface peuvent être normaux ou contrefaits et sont précieux pour réduire la charge atomique de surface des huiles et des liquides.

Les émulsions peuvent être à grande échelle, miniaturisées ou nanométriques selon la taille de la molécule au stade de la diffusion.

La nanotechnologie a récemment été utilisée dans l’industrie alimentaire et nutritionnelle pour expliquer des problèmes tels que la biodisponibilité et la cohérence de la nutrition. Une partie des résultats sont des nanoémulsions à base d’eau de fixations. Quelques gouttelettes de ce produit peuvent être mélangées dans n’importe quel rafraîchissement.

Les nanoémulsions sont générées par des processeurs liquides ultrasoniques qui divisent l’étape de diffusion en perles de 10 à 1000 nm. Ces perles sont beaucoup plus petites que la gamme des macroémulsions classiques (0,1-100 µm) et peuvent être facilement transportées dans le corps par un composé de décision à base d’eau. Plus vous pouvez séparer votre cannabinoïde, plus vous avez de possibilités d’infiltrer vos tissus près de l’eau.

Quels sont les avantages de la nanoémulsion ? À ce jour, plus de 60 médicaments innovants à base de nanoémulsion ont été approuvés et la recherche continue de progresser. Par exemple, une étude suggère que les nanoémulsions augmentent fondamentalement la biodisponibilité du d-tocophérol transdermique (un type de nutriment E).

Des nanoémulsions ont également été produites pour améliorer la biodisponibilité de la curcumine et de la lutéine dans les compléments alimentaires. Des progrès similaires ont été réalisés dans le domaine du cannabis. Le CBD et divers segments de cannabis dans la structure de l’huile peuvent être nanoémulsifiés selon de nouvelles définitions pour améliorer l’absorption intestinale.

Quelques grands instituts de recherche ont développé des nanoémulsions de cannabinoïdes de qualité pharmaceutique et expliquent que leur type de CBD nanoémulsifié permet un démarrage rapide avec une assimilation beaucoup plus élevée et des effets réparateurs à des niveaux plus faibles. Certains plans de cannabinoïdes nanoémulsifiés de l’étape suivante consolident en outre les activateurs d’assimilation normaux, par exemple la pipérine. Les produits CBD nanoémulsifiés sont nettement plus chers que les huiles CBD classiques. Leurs effets peuvent également être uniques. Les nanoémulsions peuvent offrir plus d’aide en cas d’agonie ou d’inconfort au détriment d’un “atterrissage” plus difficile lorsque les chocs s’atténuent. En outre, leur biodisponibilité accrue implique également un potentiel de réponse accru, que les CBD soient ou non considérés comme protégés. Enfin, seules quelques marques proposent de nouveaux produits. Par la suite, vous n’avez pas encore la possibilité de lire de nombreux audits gratuits sur Internet.

Comparaison entre liposomes et nanoémulsion

Une autre innovation en cours, très combinée dans le domaine pharmaceutique est les liposomes.

Les liposomes peuvent transporter des fixations dynamiques à travers le tractus gastro-intestinal vers des régions cibles du corps sans les déformer. Les fixations dans ces petits cercles sont sécurisées jusqu’à ce qu’elles atteignent leur cible, ce qui entraîne une plus grande biodisponibilité.

Les liposomes sont actuellement utilisés par les sociétés nutraceutiques et les entreprises de CBD afin d’améliorer la biodisponibilité et garantir des particules précieuses sans réactions. Cette structure d’administration de médicaments peut être utilisée pour produire des mélanges d’huile et d’eau de CBD tels que des nanoémulsions qui vont au-delà des huiles standard en termes de biodisponibilité. En attendant que la nanotechnologie devienne la norme, le CBD liposomal reste l’une des structures de transport les plus solides et les plus efficaces disponible.

La nanoémulsion est-elle l’huile du CBD du futur ?

Avec sa grande solidité physique et son ingestion rapide favorisant une biodisponibilité proche de l’organisation intraveineuse, les nanoémulsions sont susceptibles de prendre une position décente sur les supports cliniques du cannabis.

En tout cas, la nanoémulsion ne rend pas vraiment le CBD soluble dans l’eau, et la recherche clinique sur cette structure organisationnelle en est à ses débuts, même avec des résultats préliminaires prometteurs. Les effets de capacité maximale des nanoémulsions, des produits phytochimiques nanocapsulés et même des nanocristaux et des micelles polymériques sont encore à trouver, mais les applications des nanotechnologies dans les produits dérivés du cannabis sont sans aucun doute différentes de celles de la publicité.