4 critères pour bien choisir sa cigarette électronique

Tous les passionnés du vapotage rêvent d’avoir la cigarette électronique idéale. Celle-là même qui est susceptible de leur procurer des sensations inouïes et des vapeurs exquises. Mais, comment réussir à dénicher cette perle rare ? Découvrez dans ce guide les critères que doit remplir une e-cigarette pour être parfaite pour vous.

1. L’autonomie de la batterie

Une cigarette électronique se compose essentiellement des quatre éléments que sont la batterie, la résistance, le clearomiseur ou l’atomiseur et le drip tip. C’est la batterie qui produit l’énergie servant à alimenter la résistance placée à l’intérieur du clearomiseur (le réservoir). Lorsque cette dernière est alimentée, elle chauffe et cause l’évaporation du e-liquide dans lequel elle est imbibée. C’est la vapeur issue de cette évaporation qui passe à travers le drip tip que vous inhalez. Ainsi, plus votre batterie dispose d’énergie, plus vous pouvez profiter du vapotage. Il devient évident que pour profiter convenablement de son e-cigarette, le choix de la batterie ne doit pas être le fruit du hasard.

L’autonomie de la batterie s’exprime en milliampère-heure (mAh). Plus la valeur nominale affichée pour ce paramètre est grande, plus grande est l’autonomie. Pour connaître la valeur idéale, qui peut suffire à faire votre bonheur, vous pouvez effectuer un petit calcul. Ce dernier consiste à déterminer l’ampérage adéquat en fonction de votre fréquence de consommation de cigarettes. Plus votre ancien rythme de consommation de nicotine est élevé, plus grande doit être l’autonomie de la batterie de votre e-cigarette.

Certains experts estiment qu’une batterie dotée d’une capacité maximale de 2200 mAh est largement suffisante pour les petits fumeurs. Avec une telle autonomie, ils peuvent aisément se faire plaisir sans être obligés de recharger à plusieurs reprises. Les fumeurs qui ont une consommation moyenne peuvent se tourner vers une batterie d’une capacité comprise entre 2200 et 2600 mAh. Pour les plus gros fumeurs, il est souhaitable d’opter pour une autonomie supérieure à 2600 mAh.

2. La puissance de l’e-cigarette

La puissance est un critère très important dans le choix d’une cigarette électronique. Elle s’exprime en Watt (W) et a une grande influence sur la température de la vape ainsi que le rendu des différentes saveurs. Une batterie avec une puissance plus élevée permet de jouir de plusieurs avantages, notamment des saveurs plus intenses et une vapeur plus chaude. Toutefois, vous devez vérifier que votre atomiseur est en mesure de supporter une telle puissance. Si vous l’oubliez, vous risquez de ressentir un goût de brûlé appelé « dry hit ».

Le choix de la puissance idéale est fonction des habitudes du vapoteur. Néanmoins, il est vivement déconseillé aux novices de choisir une e-cigarette dont la puissance dépasse 100 W. Ils doivent plutôt penser à faire leur début dans la vape en douceur. Progressivement, ils vont prendre leurs marques et opérer leur transition vers des modèles de e-cigarettes plus puissants. Dans cette logique, ils peuvent simplement se contenter d’une puissance inférieure à 100 W.

Les plus expérimentés qui possèdent des e-cigarettes avec des résistances inférieures à 1 ohm ainsi qu’un clearomiseur subohm, doivent jeter leur dévolu sur des mods bien plus puissants que 100 W.

3. La capacité de l’atomiseur

Les clearomiseurs sont capables de contenir aisément une certaine quantité de e-liquides. Vous pouvez être contraint de remplir régulièrement le réservoir, en fonction du volume que peut accueillir votre clearomiseur. Plus ce dernier est important, plus espacés vont être les temps de remplissage du réservoir. La plupart des e-cigarettes disponibles sur le marché sont dotées de capacités différentes. Celles-ci varient selon le type de vape choisi par l’utilisateur. Quoi qu’il en soit, une vape qui se fait à haute température exige une plus grande consommation de e-liquide.

4. Le type de vape

Vous avez généralement deux possibilités de vape avec une e-cigarette : la vape directe et la vape indirecte. Le passage à l’une ou à l’autre est possible grâce à un airflow réglable.

La vape indirecte

Elle est souvent conseillée aux vapoteurs débutants. La vape indirecte leur offre la possibilité d’effectuer une transition en douceur du tabagisme à la vape. Elle permet d’obtenir une bouffée tiède (ou fraîche) et faible. De plus, elle est caractérisée par un tirage serré, des saveurs puissantes et une inhalation en deux temps. S’agissant de ce dernier point, la vape reste dans la bouche un moment avant de se diriger vers les poumons.

La vape directe

Elle génère une bouffée plus abondante et plus chaude. Naturellement, elle est plus contraignante en matière de liquide et d’énergie électrique. Pour adopter ce type de vape, vous devez vous munir d’une vapoteuse en mesure de suivre le rythme et de surcroît, qui soit performante. Dans la plupart des cas, la vape directe est conseillée aux plus expérimentés. Leur savoir-faire dans le domaine peut se révéler très utile.