Quelle est la bonne fréquence d’utilisation d’une cigarette électronique ?

Les raisons qui poussent les gens à fumer des cigarettes sont nombreuses. Pour certaines personnes, fumer c’est un passe-temps, un acte qui procure du plaisir et qui aide à se détendre. Pour d’autres, c’est juste une question de mode et de garder un air cool au sein de la société. Peu importe la raison, il a été constaté par les spécialistes que le nombre de consommations de tabac chaque jour ne cesse d’augmenter depuis des années. C’est à cause de la dépendance à la nicotine, mais surtout à l’environnement social. Il faut savoir qu’abuser des cigarettes est néfaste pour la santé. C’est pour cela qu’un ingénieur chinois a rendu public le premier dispositif de la cigarette électronique vers l’année 2005. C’est un concept innovant qui a été élaboré pour diminuer les risques de dépendances et le taux de nicotines dans l’organisme. Cette technique n’est pas un moyen pour arrêter la cigarette classique définitivement. C’est plutôt un moyen pour le remplacer et le rendre beaucoup plus sain pour la santé. De nos jours, il existe de nombreuses variétés d’e-cigare disponible sur le marché. Pour vapoter de la cigarette électronique, il est indispensable de connaitre son fonctionnement, la fréquence de son utilisation, les doses de nicotine idéale, mais aussi la meilleure manière de vapoter.

« Cigarette électronique » : le principe de fonctionnement

Pour pouvoir entrer dans l’univers de la vape, il est important d’avoir un minimum d’information sur tout ce qui l’entoure. Le fonctionnement de la cigarette électronique n’est pas compliqué. Il vous est juste indispensable de connaitre les bases. Les choses que vous devez savoir en premier sont les différentes parties qui constituent le produit. La cigarette électronique est composée de trois parties bien distinctes. La batterie, un élément électronique qui a pour rôle de fournir l’électricité nécessaire pour faire fonctionner le produit. Elle fournit l’énergie utile pour évaporer l’e-liquide. Choisissez la capacité de votre batterie selon votre consommation pour un usage optimal de votre appareil. Il y a aussi le clearomiseur. C’est le compartiment où se situe la résistance et le réservoir du liquide. Pour que l’e cigare fonctionne correctement, vous ne devez pas prendre à la légère le choix de votre clearoniseur. En effet, c’est le matériel qui règle le débit d’air pour la production du vapeur. Et enfin la résistance. C’est un fil résistif, qui au contact de l’électricité fournie par la batterie, chauffe et devient rouge. Au contact de cette chaleur, la mèche imbibée d’e liquide s’évapore. Cette partie est à changer régulièrement pour garantir un bon fonctionnement.

La fréquence d’utilisation d’une cigarette électronique

La fréquence d’utilisation d’un cigare varie selon son utilisation et les besoins personnels de chaque individu. Avant toute chose, il faut noter que les cigarettes électroniques fournissent un taux très bas de nicotines par rapport aux cigarettes classiques. De ce fait, il est normal de vapoter plus souvent par rapport à fumer pour compenser le contenant en nicotine dont votre corps a besoin. Selon les spécialistes œuvrant dans le domaine du tabac, il est préférable de vapoter le plus souvent pour ne pas se retrouver en manque, et de ne pas terminer votre cure de sevrage tabagique. Pour cela, obéissez à votre corps et à votre cerveau. N’allez pas à leurs encontre vu qu’ils sont les premiers à connaitre le taux de nicotine dont vous avez besoin. N’ayez aucune crainte, votre cerveau n’accepterait pas la surdose. Effectivement, au bout d’un moment, vous allez constater des changements sur votre mode de consommation. Pour ne pas terminer rapidement votre e-liquide lors de vos vapes, il existe de bonnes manières de vapoter.

Les conseils pour vapoter lentement et surement

Souvent, lors du vapotage, vous avez tendance à tirer sur une cigarette électronique comme sur une cigarette classique. Ce qui n’est pas du tout conseiller surtout si vous débutez dans ce domaine. Si vous procédez ainsi, vous risquerez d’abimer rapidement le matériel. Ce dernier va chauffer et le liquide va se noircir. Ce qui n’est pas du tout un bon signe. Pour bien vapoter, il est préférable de bien prendre son temps et de ne pas se précipiter. Prenez des bouffées tout en douceur, gardez la vapeur un moment dans votre bouche avant de l’envoyer à votre poumon. Cette méthode, aussi appeler inhalation indirecte. Cela vous procurera un maximum de saveur et d’utiliser un taux de nicotine plus élevée. Pour éviter des surchauffes ou des fuites, remplissez correctement le niveau de liquide dans le réservoir. La batterie de la cigarette électrique doit être à la bonne puissance pour ne pas abimer rapidement votre produit. Éviter de vapoter continuellement, il est préférable de laisser votre appareil de temps en temps pour ne pas en devenir addict, mais aussi pour le préserver. Tous ces conseils vous aideront à mieux utiliser votre e-cigare, à rallongé sa durée de vie, et d’éviter des risques inutiles.

Trouver l’équilibre parfait pour le dosage de la nicotine

La vente de cigarette électronique est très en vogue actuellement. Vous aurez de chance de trouver sur le net divers produit sous diverse forme et saveur telle que le kit zlide tube ou le kit istick par exemple. Toute cette différente marque œuvre pour un seul but, c’est de donner satisfaction à son utilisateur, mais aussi d’aider les personnes à gérer leurs taux de nicotine. Pour ce dernier, il est primordial de savoir le calculer afin de ne pas se tromper de dose. Une dose plus faible occasionne des manques. Cela a pour conséquence l’augmentation de la nervosité et de l’anxiété de la personne, augmentation de l’envie de fumée, de l’appétit et peuvent même causer des insomnies. Par contre, une surdose n’est pas non plus conseiller. Cela irritera votre gorge, vous donnera des vertiges, des nausées et mêmes vous fera vomir. Pour éviter tout cela, il faut connaitre vos dosages idéals. D’après une étude, un flacon de dix millilitres contenant 6 g de nicotines est équivalent à trois paquets et demi de cigarettes. Avec cette indication, vous pouvez estimer votre dosage par rapport au nombre de cigarettes journalières que vous avez fumées auparavant. Si vous vapotez juste pour le plaisir, opter pour les e-liquide sans nicotine.

Vapoter tous les jours augmente le taux de réussite du sevrage tabagique

L’usage de la cigarette électronique est très répondu dans le monde. C’est devenu un vrai phénomène de mode. Malgré cela, la principale utilisation de ces types de cigarettes se base surtout à aider les personnes à vaincre l’addiction au tabac. En effet, cela s’avère bien efficace, car plus vous vapotez, moins vous fumez. Étant utilisés comme moyen de sevrage tabagique, des professionnels ont montré par une étude que la majorité des personnes qui se sont penchées sur cette solution ne touchent plus aux cigarettes classiques. Pour pouvoir s’en sortir, choisissez le modèle et l’arôme de votre choix. Prenez en compte de la composition de l’e-liquide en vérifiant le taux de nicotine, la valeur de la glycérine végétale, etc. N’hésitez pas à vous aventurer parmi les divers dosages pour trouver ce qui vous convient le mieux. Après tout, c’est votre bien-être qui est le plus important. En étant à votre aise, vous oublierez facilement tous les désagréments que pouvaient provoquer les anciennes cigarettes comme les mauvaises haleines, les dents jaunes, les essoufflements, fatigues, toux, etc.