Comparatif cigarette électronique – numéro 1

kangertech evod contre e-smart

Vous venez de découvrir le monde merveilleux de la cigarette électronique et trouvez que les produits estampillés Kangertech ont un design sympathique, mais ne savez lequel choisir entre la E-smart qui a l’air assez fine et la Evod, plus volumineuse ? Nous sommes là pour vous éclairer.

Aspect général

Un comparatif de cigarettes électroniques qui se respecte se doit de commencer par une première approche centrée sur le design, car après tout, c’est un objet que vous êtes amenés à avoir dans la main à de multiples reprises. Ici la différence est tout de suite frappante : l’E-smart a le profil d’un stylo avec son centimètre de diamètre et sa longueur restreinte : moins de 14cm. Elle est plus courte que la grande majorité des cigarettes électroniques du marché, plus élégante et effilée. Son switch (bouton) circulaire et chromé est placé sur sa batterie. Son clearomizer transparent et gradué ajoute à la légèreté de l’objet.

De son côté, la E-vod semble plus massive. Et pour cause, avec un diamètre de presque 1,5cm à sa base, elle est plus épaisse. Peu importe le coloris choisi, elle affiche des couleurs moins vives que l’E-smart, plus satinées, plus sombres. Sa prise en main est agréable, par ailleurs son clearomizer laisse apparaître l’e-liquide sur deux fentes latérales, qui contribuent à son élégance et à sa praticité, même si en étant un peu tatillons on pourrait lui reprocher l’absence de graduation. Son drip-tip (Embout) est transparent quant à lui, et très agréable à porter aux lèvres.

Pour conclure cette comparaison de l’aspect général de nos deux cigarettes électroniques, on notera que l’E-smart est discrète, féminine et pratique. L’Evod est plus massive quant à elle. Les jeux de couleurs sur son coloris sont cependant très réussis et le drip-tip transparent sont une vraie plus-value.

Autonomie

Nous poursuivons ce comparatif de cigarettes électroniques avec la question primordiale de l’autonomie. Si ces deux produits sont en effet tous deux vendus en packs doubles, il n’en est pas moins que leurs autonomies respectives diffèrent. Et en matière d’autonomie pour la cigarette électronique : une seule règle prime pour l’instant : plus la batterie est grosse, plus elle tient longtemps.

Ici c’est donc logiquement l’Evod qui prend le dessus. Malgré son design plus fin qu’une batterie Ego standard, elle affiche une autonomie de 650 mAh qui vous assurera 500 bouffées environ avant d’être déchargée.

A l’inverse, la petite taille de l’E-smart a pour contrepartie son autonomie amoindrie : ses 320 mAh vous assureront 100 bouffées de moins que la Evod. Mais compte-tenu de sa taille et de son design, c’est un score plus qu’honorable. La comparaison de l’autonomie de ces deux cigarettes électroniques donne pour l’instant l’avantage à l’Evod.

Performances

Poursuivons ce comparatif de cigarettes électroniques avec l’analyse des performances. Avoir une cigarette électronique, c’est bien. Mais tout vapoteur aguerri sait les performances de sa e-cig sont primordiales pour obtenir un bon hit, une bonne quantité de vapeur et une bonne restitution des saveurs. Ici, comme nous le verrons, l’Evod remporte la palme.

Concernant l’E-smart, sa résistance de 1,80 ohm vient contrebalancer son voltage relativement faible (3,3-3,4V). Malgré une quantité de vapeur atténuée, cela garantit une bonne durée de vie au clearomizer, dont la résistance n’est pas interchangeable. Comme point positif, on lui accordera ses mèches courtes, qui garantissent une vaporisation efficace et une restitution des goûts accrue. Pour une cigarette électronique de cette taille, le rendu est incomparable.

L’Evod, cependant, possède de nombreux atouts dans sa manche. Son voltage, plus important, garantit une plus grande quantité de vapeur, en effet, ses 3,7V sont liés à une résistance standardisée ET interchangeable de 1,8 ohm. La sensation de vape est bonne, le hit agréable, le e-liquide bien restitué. Petit plus : une contenance plus importante : 1,6 ml. Autre petit plus très profitable : elle est livrée avec deux résistances de rechange, à mèche courte. Vous pouvez d’ailleurs vous procurer ces résistances Evod/Miniprotank sur Artdefumer.fr.

Encore une fois, les performances parlent d’elles-mêmes, l’Evod surpasse sa compatriote sur le plan technique. Mais d’où nous vient donc cette affection pour l’E-smart ?

Usages

C’est bien ici que les deux produits se différencient et il faut bien comprendre que ce comparatif de cigarettes électroniques n’a pas pour objet de sortir un grand vainqueur. En effet, leur vocation n’est tout simplement pas la même.

La E-Smart est pratique, discrète, transportable, élégante et affiche des capacités d’autonomie louables vu son format fin et épuré. Elle s’adresse parfaitement aux aspirants et aspirantes vaporteurs/vapoteuses (On pourrait se laisser aller jusqu’à parler d’aspirants inspirants, on pourrait). Elle convient parfaitement comme premier achat : elle permet de découvrir les plaisirs de la vapote grâce à un budget raisonnable, elle rassure ceux qui ont peur de franchir le cap parce qu’ils ont déjà croisé la route de vapoteurs expérimentés armés d’une machine de guerre (un mod sûrement) somme toute assez rebutante. L’E-smart détonne par son design et ses capacités : elle s’adresse aux profils de fumeurs occasionnels ou petits (7 ou moins cigarettes par jour).

L’Evod correspondra plus volontiers aux vapoteurs un peu plus expérimentés. Avec son connecteur Ego, elle autorise de nombreuses combinaisons avec les produits sur le marché (Clearomizers Aspire, mini-protank, etc…). Sa contenance plus importante ainsi que sa résistance interchangeable en font un produit aux capacités milieu-haut de gamme, mais pour un rapport qualité-prix exceptionnel. Les mèches courtes de son clearomizer garantissent un rendu agréable, additionnées à un voltage au-dessus de la moyenne. Ce produit s’adresse clairement aux vapoteurs effectuant leur second achat et souhaitant quelque chose de solide, ou aux nouveaux vapoteurs, mais fumeurs réguliers (entre 7 et 13 cigarettes par jour) qui souhaitent se défaire définitivement de la tueuse.

Vous l’aurez compris, ces deux produits visent deux usages complètement différents et représentent dans leurs catégories respectives, des rapports qualité-prix à ne pas manquer.